JEAN DESPRES (1889-1980) ET ETIENNE COURNAULT (1891-1948)

Lot 56
Go to lot
Estimation :
8000 - 12000 EUR
Result with fees
Result : 10 400EUR
JEAN DESPRES (1889-1980) ET ETIENNE COURNAULT (1891-1948)
Broche en argent, laque et glace peinte, par Jean Deprès et Etienne Cournault, vers 1932 Formant un motif rayonnant en argent (800) et orné d'une glace peinte présentant un motif abstrait , poinçon français d'argent (tête de sanglier), poinçon de fabricant, signée J. Desprès, vers 1932, dimensions: 4,7x 4,2cm poids brut: 16,93 grs, Collection Jean Desprès Collection privée bourguignonne An Art Déco silver, lacquer and painted glass brooch, by Jean Deprès and Etienne Cournault, circa 1932 Bibliographie: Jean Desprès entre Art Déco et modernité, Melissa Gabardi, Norma édition, illustration de cette broche page 44 Jean Desprès et Etienne Cournault, les bijoux glaces Les bijoux glaces sont le fruit de la rencontre de deux artistes de grand talent, l'orfèvre-créateur Jean Desprès et le peintre Etienne Cournault. Etienne Cournault, est un peintre et graveur qui se forme aux Beaux-Arts de Nancy de 1906 à 1911. En 1921, il ouvre son propre atelier à Paris. Féru de peinture sur verre et de sa technique particulière sur l'envers, il a l'idée d'appliquer à ses plaques de verre des effets d'argenture et de peindre directement sur des glaces. Ses sources iconographiques sont variées mais son dessin est toujours stylisé avec l'idée d'un travail sur les vides et les pleins. En 1928, il expose pour la première fois à Paris ses glaces peintes à la Galerie Vavin Raspail ; Jacques Doucet lui achète ses plus belles pièces. Proche des mouvements cubistes et surréalistes, et ami de Pierre Legrain, Pierre Chareau, Rose Adler il rejoint l'union des artistes modernes dès sa création en 1929. Rose Adler lui présente Jean Després et leur collaboration artistique durera de 1929 à 1934. Cournault imagine et conçoit les plaques peintes sur verre, Després s'occupe de la monture, et réalise des bagues, broches, boucles de ceintures pouvant accueillir l'oeuvre peinte. Les glaces ont des formes très diverses et les formes des bijoux font écho au motif peint. Chefs d'oeuvres d'originalité et de poésie, la puissance des montures s'accordent avec la délicatesse des décors peints sur glace. Jean Desprès and Etienne Cournault, the mirrored jewellery Mirrored jewellery emerges from the collaboration of two highly talented artists, the silversmith-designer Jean Desprès and the painter Etienne Cournault. Etienne Cournault, a painter and engraver, honed his skills at the Fine Arts School of Nancy from 1906 to 1911. In 1921, he established his own workshop in Paris. Enthusiastic about glass painting and its unique reverse technique, he conceived the idea of applying silvering effects to his glass plates and directly painting on mirrors. While his iconographic sources were diverse, his drawing style remained stylized, emphasizing a play between voids and solids. In 1928, he showcased his painted mirrors for the first time in Paris at Galerie Vavin Raspail, with Jacques Doucet acquiring some of his most exquisite pieces. Associated with Cubist and Surrealist movements and friends with Pierre Legrain, Pierre Chareau, and Rose Adler, Cournault joined the Union of Modern Artists upon its establishment in 1929. Rose Adler introduced him to Jean Desprès, leading to their artistic collaboration from 1929 to 1934. Cournault conceptualized and designed the painted glass plates, while Desprès handled the settings, crafting rings, brooches, and belt buckles capable of accommodating the painted artworks. The mirrors took on diverse shapes, and the forms of the jewellery echoed the painted motifs. These masterpieces of originality and poetry harmonized the strength of the settings with the delicacy of the painted decor on glass.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue